La justice belge a rejeté jeudi la demande de libération de l’eurodéputée grecque Éva Kaili, inculpée pour corruption dans le cadre du “Qatargate”. L’ancienne vice-présidente du Parlement européen restera un mois de plus en prison.

Lire la suite sur Courrier International