Condamné à deux ans de prison avec sursis pour corruption, le président de la Fédération française de rugby sera reçu jeudi par la ministre des sports. Il se dit prêt à se mettre provisoirement en retrait de ses fonctions, sans pour autant démissionner.

Lire la suite sur Le Monde.fr