Un espion marocain portant le nom de code “M118″ a joué un rôle central dans le scandale de corruption entre le Qatar et le Maroc au Parlement européen.

Lire la suite sur L’indépendant