À la lueur des pièces du dossier judiciaire et des éléments glanés au fil des ans par Intelligence Online, les réquisitions du parquet finalisées en décembre dans le procès visant l’ancien chef du renseignement intérieur devenu consultant Bernard Squarcini dessinent en creux un portrait du secteur français du renseignement d’affaires. Entre rupture et continuité, chacun des groupes clients du CAC 40 de l’ex-patron de la DCRI, devenue DGSI, essaie aujourd’hui de se départir de cet encombrant héritage.

Retrouvez la suite ici.