Le scandale de corruption d’élus au Parlement européen par le Qatar et le Maroc a éclaté à dix-huit mois des élections européennes. Alors que toute l’UE est éclaboussée, l’hémicycle compte-t-il réagir pour de bon, face aux pratiques opaques du lobbying ?

Retrouvez la suite ici.