Le repreneur du Groupe hospitalier mutualiste de Grenoble a été mis en examen pour « prise illégale d’intérêts » et « détournement de fonds publics ».

Retrouvez la suite ici.